Pour une finance au service de l'économie et une économie au service de la personne humaine

L’esprit des Cahiers

Les Cahiers Pro Persona ont pour but d’offrir des supports de réflexion sur les grandes questions actuelles, en matière d’éthique économique et financière, qui naissent avec les mutations impressionnantes que connaît le monde de l’entreprise et des marchés financiers.

Leur objectif est de stimuler la pensée des acteurs de l’entreprise et de la finance, mais aussi de les aider ainsi à mûrir les choix qu’ils ont à faire quotidiennement. Ils poursuivent donc modestement un objectif ambitieux : retrouver le goût de la réflexion pour éclairer le sens de l’action.

Le public visé par les Cahiers est celui qui peut légitimement se sentir concerné par cet objectif : en premier lieu les gestionnaires de fonds, qui sont souvent confrontés à des choix d’investissement aux conséquences de grande portée et qui souhaitent pourvoir exercer cette responsabilité éclairés par un discernement à la hauteur des enjeux ; mais aussi les acteurs du monde de la finance et de l’entreprise, qui sont eux aussi diversement confrontés à ces enjeux ; enfin, les étudiants des filières économiques et financières, pour qui les études ressemblent trop souvent à une « traversée du désert » en matière de réflexion éthique.

Les sources d’inspiration des Cahiers sont d’une part la Doctrine Sociale de l’Église catholique, dont la richesse en matière de réflexion éthique économique est encore trop méconnue et qui est pourtant une vraie lumière pour notre temps. D’autres sources philosophiques et culturelles ne sont bien évidemment pas exclues, visant elles aussi le bien intégral de la personne humaine, et témoignant de leur convergence de pensée avec l’Église catholique en matière économique et financière.

La méthodologie de rédaction des Cahiers répond quant à elle à deux exigences : compétence et accessibilité. La spécialisation nécessaire selon les sujets implique une rédaction initiale des Cahiers par l’un des membres du Conseil Pro Persona compétent sur le sujet traité ; cette version initiale est ensuite soumise à travail d’évaluation critique par les membres du Conseil puis à la relecture d’une douzaine de relecteurs, représentatifs des différents public visés, qui font remonter leurs remarques ainsi que leurs suggestions de modifications. Les Cahiers peuvent ainsi être retravaillés afin d’être les plus pédagogiques et accessibles à tous.