La mondialisation a-t-elle un sens ?

Pour ou contre, la mondialisation déchaîne les passions. Elle sert de bouc émissaire comme d’utopie. On y voit une manipulation complotiste ou le sens de l’histoire. Parfois on craint la disparition des identités nationales, parfois on se réjouit de l’ouverture qu’elle apporte. Mais la mondialisation a-t-elle un sens ? Quels en sont les enjeux politiques,…

Les droits de l’homme, une évidence ?

Il est de plus en plus couramment admis aujourd’hui que la mission de l’autorité politique est de garantir les droits de l’homme, et celle de l’autorité judiciaire d’arbitrer les différends qui peuvent naître de leur affirmation par les uns et les autres. Néanmoins, derrière l’unanimité autour des droits de l’homme, une question fondamentale se pose…

La dignité humaine : quel fondement, quelles exigences ?

Notre époque insiste sur l’importance de la dignité humaine, reconnue comme une de ses plus hautes valeurs. Et de fait, quoi de plus noble que le respect de tout être humain, quel qu’il soit ? Encore faut-il savoir ce qui la fonde et la caractérise. En outre, qui dit dignité dit reconnaissance d’une valeur, et qui dit valeur, dit exigence. Comment concilier l’égale dignité de tous avec les exigences qu’elle…

La spéculation sur les marchés est-elle un mal ?

Le mot de spéculation a une charge émotionnelle forte et négative ; on y voit la cause principale du dysfonctionnement des marchés et la source de graves maux. Mais s’il est clair qu’il existe des comportements nocifs appelés spéculation, seule une analyse fine de ce qu’est un marché et de son utilité permet de discerner les actes bons et les mauvais. Quel est le rôle positif éventuel, et le rôle négatif de…

Quelle spiritualité pour l’investisseur ?

L’investisseur a une vocation propre et son acte d’investir a une dimension morale, quant à sa finalité et quant aux moyens utilisés. L’investisseur est aussi confronté à des tentations et est donc appelé, pour y résister, à une permanente conversion intérieure, qui exige de sa part un combat moral et spirituel. Pour être à la hauteur de sa mission et de ses enjeux, l’investisseur peut-il se passer de spiritualité ? > …

À quel type de conversions l’investisseur est-il appelé ?

Habituellement, l’investisseur imite l’environnement dans lequel il se trouve et, si l’objectif dominant est le profit maximal, spontanément il ne voit pas de mal à cela. En revanche, celui qui reconnaît qu’investir est aussi une vocation, un appel à faire le bien, comprend que cela requiert de sa part des changements dans sa manière de penser et d’agir. A quel genre de conversions l’investisseur est-il dès lors appelé ?  …

Recevez les
Cahiers Pro Persona
dès leur parution par mail